Outils pour utilisateurs

Outils du site


cr:2010-03-19

Idées

Montrer comment on attrape des SuperNova par Patrick Martinez. «Il faut trouver des éléments brillants qui ne sont pas sur les cartes ». Tous les ans il y a une SuperNova par galaxie. La durée d'illumination est fonction de la violence. Plus c'est violent plus c'est court. Violent == 2 jours max. Il y a une correspondance entre masse/luminosité/couleur.

80% des étoiles sont doubles et cela permet de détecter les trous noirs (résultat d'une explosion de super nova).

T80 ⇒ Magnitude 29 un des soirs de noël

Adagio cherche des bonnes volontés :

  • Pour savoir gérer les outils
  • Pour pouvoir avancer dessus (augmenter le noyau de 4 à 5 personnes)

Notes sur les articles d'astronomie magazine

Origine de l'eau sur terre

H2O sur comètes. Normalement l'H2O aurait dû s'évaporer car pdt très longtemps elle était très chaude. On a pensé que c'était les comètes qui avait apporté l'H2O mais peu d'impact de comète sur terre et trop grosse quantité d'eau. Or il existe plus d'astéroides que de comètes donc la probabilité d'impact est plus grande. H et O ne demande qu'à se marier. Ratio entre l'eau et l'eau lourde est différent de celui qu'on trouve dans les comètes. Donc on pense que l'eau vient uniquement des astéroides.

Réchauffement climatique

Le rayonnement solaire est de l'ordre de 1.5KW/M², c'est la constante solaire. Le solaire a un cycle magnétique sur 11 ans avec inversion de pole (donc 22 ans). Pb la courbe est au point en 2008. Oscillation == 0.3W/m² on est à 0.1% de la quantité d'énergie totale irradiée. Donc le réchauffement climatique n'est pas lié au cycle solaire. Attention le réchauffement est plus important dans les IR. Il y a plus d'irradiation sur mars et pluton dans les IR depuis quelques années. La courbe de l'article ne concerne que l'ensemble du spectre. Attention donc au reste du spectre :) L'activité seule de l'homme ne suffit pas à l'évolution du climat.

Galaxies type ultra-compactes

Plus les objets sont loins plus ils sont rouge (effet doppler). La correspondance entre 2.186 et 11 Milliards d'années est fournie par la constante de Hubble.

Cette galaxie est donc plus ancienne que la notre. La galaxie est plus ramassée avec une masse classique.

CoRoT

Corot regarde les oscillations de luminosité sur les objets stellaires et détecte les exoplanètes (transit) : 4 CCD. Le capteur CCD est particulièrement bien concu (0.15“). Il s'agit d'un satellite polaire.

La partie interne du soleil tourne de manière compacte, sur la partie radiative, les rotations sont fonction de la latitude.

Le modèle du soleil est réplicable sur les autres étoiles.

Vincent Prat nous précise les points suivants :

Tout d'abord, merci pour ce compte-rendu. Ensuite j'aimerais juste préciser quelque chose sur le paragraphe CoRoT. Dans le cas du Soleil et de la plupart des étoiles de masse voisine, c'est justement la partie radiative qui est au centre et qui tourne sur elle-même de manière uniforme (un peu comme un solide). La zone convective (qui est donc la partie externe) possède quant à elle une rotation non-uniforme, c'est-à-dire que la vitesse de rotation dépend effectivement de la latitude (quelque chose comme une période de rotation de 25j à l'équateur et 30j aux pôles). Cependant, pour des étoiles très massives et très chaudes, on peut avoir une petite zone convective au centre et une zone radiative importante autour. J'espère avoir été suffisamment clair. N'hésitez pas à demander des précisions.

Jean-Marie Fehrenbach précise également :

J'avais peut-être été insuffisamment clair en séance, mais je précise qu'une des pages copiées et diffusées montrait une série de courbes de vitesses de rotation en fonction de la distance au centre, mettant en évidence ce phénomène, et que nous avons mentionné que les couples de taches solaires s'inclinent peu à peu au cours du temps par rapport à l'équateur solaire et toujours dans le même sens, à cause de cette variation de la vitesse en fonction de la latitude dans les couches extérieures. Cette rotation différentielle est ainsi liée à la périodicité de la configuration magnétique du soleil (période de 2 fois 11 ans).

En pratique, les cartes solaires sont établies sur une base d'une rotation moyenne de 27 jours si mon souvenir est exact, (rotation d'Eddigton), ce qui se traduit par des taches et protubérances qui se déplacent soit en avance soit en retard selon leur latitude.

Le chaînon manquant des trous noirs

Omega du centaure ne serait pas un amas globulaire comme les autres mais une galaxie naine capturée par notre galaxie. Les trous noirs émettent « un peu de lumière ». La loi d'Eddington donne une loi permettant de mesurer la masse d'un objet de type trou noir en fonction de la lumière émise par les objets qui vont y tomber. 40K de masses solaire est un petit trou noir :-D

Projets

cr/2010-03-19.txt · Dernière modification: 2014/10/31 23:24 (modification externe)