Outils pour utilisateurs

Outils du site


cr:2013-03-09

La fenêtre météo prévue jusqu'en milieu de nuit est bien là : nous partons à Bélesta.
Le ciel est superbe, pas de vent et un temps plutôt doux.

Pas d'instruments perso, nous utilisons le T300 (ainsi que le C8 associé).

Voici les objets observés (les liens pointent vers Wikipedia) :

  • Jupiter : Pascal et Jean-Marie font des acquisitions vidéo avec eosmovrec. Sur le C8 fixé au T300, JCL fait des prises de vue avec la webcam. Du travail en perspective lors d'une prochaine séance de traitement en salle.
  • M1, la nébuleuse du crabe (NGC 1952) : la célèbre nébuleuse issue d'une supernova apparue en 1054 dans le Taureau. Magnitude 8.4 mais tout de même bien visible. Une première pour certains observateurs. Tentative de prise de vue avec le Canon de Pascal, abandonnée. Cette nébuleuse est très surprenante : située à 6300 années-lumière de la Terre, son diamètre est de 11 années-lumière et sa vitesse d'expansion de 1 500 km/s. Elle contient en son centre un pulsar, qui tourne sur lui-même environ trente fois par seconde. Il s'agit du pulsar le plus énergétique connu, rayonnant environ 200 000 fois plus d'énergie que le Soleil, dans une gamme de fréquence extrêmement vaste. Il joue un rôle important dans la structure de la nébuleuse, étant entre autres responsable de son éclairement central.
  • M51, galaxie du Tourbillon (Whirlpool Galaxy) (NGC 5194 + 5195) : 2 galaxies situées à 31 millions d'années-lumière. Un bras de matière les relie. La plus grande est vue par le dessus. Elle a une taille comparable à celle de la Voie Lactée (environ 100000 années-lumière).
  • M81 et M82 : 2 galaxies de la Grande Ourse, visibles dans le même champ (moins de 1 degré d'écart). M81 est la plus brillante (magnitude 6.9 contre 8.4 pour M82). Elles font partie de l'“amas de M81”, situé à environ 11 milliards d'années-lumière, qui appartient au superamas de la Vierge, comme le Groupe Local.
  • M44, l'amas de la Crèche dans le Cancer : cet amas, visible à l’œil nu, et très beau dans de petits instruments. Assez peu dense, l'intérêt visuel au T300 est limité car il dépasse la taille du champ. C'est Galilée qui le premier a pu voir les étoiles qui le constituent.
  • M53, un amas globulaire dans la constellation de la Chevelure de Bérénice : un des amas globulaires les plus lointains que l'on connaisse, situé à environ 58 000 années-lumière du système solaire (à comparer aux 100 000 années-lumière de la Voie Lactée).

En fin de soirée, un voile de nuages envahit le ciel.

cr/2013-03-09.txt · Dernière modification: 2014/10/31 23:24 (modification externe)